Accueil > IEN > Pilotage pédagogique > 19/10/2009 - enquête allongements/raccourcissements de scolarité : (...)

19/10/2009 - enquête allongements/raccourcissements de scolarité : SYNTHESE

lundi 19 octobre 2009 par Philippe PALLIN

Les résultats quantifiés correspondent aux fiches renseignées par les écoles. Ils doivent être nuancés (sans que cela modifie fondamentalement les tendances observées) du fait que quelques écoles n’ont pas encore renvoyé les fiches demandées et surtout parce que la formulation ambiguë (ou insuffisamment précisée) de certains items ne permet pas de garantir que toutes les écoles aient fourni l’information attendue.

La conséquence la plus importante de cette enquête est exprimée dans la conclusion de cette analyse : elle porte sur la liaison entre maintiens éventuels et prises en charge de l’aide personnalisée.

 
1. Ecoles maternelles (manquent les résultats de 4 écoles)
 
1.1. Nombre d’élèves maintenus en 2008/2009 :
 
- PS : 1
- MS : 5
- GS : 5
Total : 11 dont 5 élèves en PPS
 
1.2 Nombre d’élèves bénéficiant d’un raccourcissement de cycle en 2008/2009 :
 
- MS : 1
- GS : 5
Total : 6
 
 Ces chiffres (trop bas pour être transcrits en %) font apparaître un très bon équilibre entre raccourcissements et maintiens (surtout si l’on prend en compte les contraintes spécifiques liées à la prise encharge des PPS).
 
 Le nombre total d’élèves ayant actuellement 1 (ou 2) années de retard dans chaque école ne peut faire l’objet d’une quantification fiable puisqu’il a souvent été confondu avec le nombre de maintiens pour la seule année 2008/2009. 
 
2. ECOLES ELEMENTAIRES (manquent les résultats de 2 écoles)
 
2.1 Nombre d’élèves ayant une (ou plusieurs( année(s) de retard dans leur scolarité
 
- cycle 2 : 132
- cycle 3 : 289
 
- total 421 (14 % du total des élèves de la circonscription)
 
- nombre total d’élèves ayant plus d’une année de retard : 16
 
 Il convient de soustraire à ce total le nombre d’élèves issus de cohortes spécifiques :
 
- élèves ayant bénéficié d’une année en classe d’adaptation : environ 50
- élèves ayant bénéficié d’une prise en charge CLIN : 23
- élèves en PPS : environ 40 
soit un total de 113 élèves
 
On arrive alors aux résultats suivants :
 
308 élèves, soit 10 % de l’ensemble des élèves de la circonscription.
 
 
2.2 Nombre d’élèves ayant fait l’objet d’un maintien en 2008/2009
 
- adapt. : 12
- CP : 23
- CE1 : 41
total cycle 2 : 64
 
- CE2 : 12 élèves
- CM1 : 6 élèves
- CM2 : 13 élèves
- total cycle 3 : 31 élèves
 
- total général : 95 élèves - soit 3 % de l’ensemble des élèves concernés
 
2.3 Nombre d’élèves ayant fait l’objet d’un raccourcissement de cycle
 
total général : 45 (1,5 % du total)
total annuel : 12
élèves ayant 2 années d’avance dans leur cursus scolaire : 2
 
 
3. PREMIERS ELEMENTS D’ANALYSE
 
* Le nombre et le taux de maintien sont considérables, aussi bien pour l’ensemble de la scolarité des élèves (10 %) que pour la seule année 2008/2009 (3%) - même si l’on extrait de ces calculs tous les maintiens liés à des profils spécifiques
 
* L’écart entre nombre et taux de maintien et de raccourcissement est énorme - de l’ordre de 1 pour 10
 
* On observe par ailleurs des éléments très paradoxaux :
 
- un nombre de maintiens élevé en classe de CP alors même que l’institution des classes d’adaptation devrait réduire ce nombre dans des proportions considérables ; or la plupart des situations correspondantes ne semblent pas avoir été analysées lors des réunions consacrées à l’orientation en classe d’adaptation ;
 
- un écart important entre maintiens en cycle 2 (73 pour 2 classes dont le CP) et cycle 3 (33) qui devra faire l’objet d’une réflexion spécifique ;
 
- des pratiques qui tendent à s’éloigner de la logique des cycles - en particulier la quasi égalité entre maintiens en CE2 et en CM2 ;
 
* De tels chiffres doivent impérativement être justifiés par une finalité pédagogique essentielle - la possibilité pour les élèves de tirer profit du maintien pour acquérir les compétences du cycle de référence ;
 
* en conséquence il est indispensable d’évaluer à terme si les élèves maintenus ont effectivement tiré parti de leur maintien en termes d’apprentissage ;
 
* une réflexion importante doit en conséquence être envisagée à deux niveaux :
 
- l’intérêt de demander un maintien pour des élèves qui bénéficieront de l’aide spécialisée des RASED, notamment dans le cadre des groupes d’accompagnement ;
 
- et surtout la mise en relation entre les résultats de l’aide personnalisée et les décisions de maintien. Il semble que seuls les élèves qui n’auraient tiré aucun profit du dispositif d’aide personnalisée (donc les élèves pris en charge totue l’année dans ces groupes) puissent faire a priori l’objet d’une décision de maintien. On définirait ainsi un critère relativement objectif pour une décision lourde (et à l’impact incertain), par delà des décisions impressionnistes et reposant sur des critères souvent différents d’école à école.
 

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Circonscription de PLAISIR (académie de Versailles)
Directeur de publication : Philippe Pallin